Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

BKF/026
Appui à la politique sectorielle d’enseignement et de formation techniques et professionnels (APOSE) au Burkina Faso

Information

Bureau pays de LuxDev
Bureau Burkina Faso

Secteur
Formation et Insertion professionnelles
PIC 3
2017 - 2021

Période d'exécution
Octobre 2019 - Septembre 2024
Durée totale
59 mois

Budget total
42 118 534 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    13 000 000 EUR
  • Etat Burkinabé
    13 720 412 EUR
  • AFD
    10 000 000 EUR
  • Suisse
    2 598 122 EUR
  • Autriche
    2 500 000 EUR
  • Monaco
    300 000 EUR

Videos

  • 20 ans de Coopération luxembourgeoise au Burkina Faso

    20ans de Coopération Luxembourgeoise au Burkina Faso

  • 20 ans de Coopération luxembourgeoise au Burkina Faso - Environnement

    20 ans de Coopération luxembourgeoise au Burkina Faso - Environnement

  • 20 ans de Coopération luxembourgeoise au Burkina Faso - Formation

    20 ans de Coopération luxembourgeoise au Burkina Faso - Formation

  • 20 ans de Coopération luxembourgeoise au Burkina Faso - Technologie

    20 ans de Coopération luxembourgeoise au Burkina Faso - Technologie

Le 3ème Programme indicatif de coopération a retenu comme secteurs de concentration au Burkina Faso :  

  • la gestion durable des ressources naturelles ;
  • l’éducation, l’enseignement technique et la formation professionnelle ; et  
  • les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Dans ce cadre, il est prévu la poursuite des appuis du BKF/018 à travers le nouveau BKF/026 « Appui à la mise en œuvre de la Politique sectorielle d’Enseignement et de Formation techniques et professionnels (APOSE/EFTP). » Le BKF/026 est une contribution à un appui conjoint des Coopérations luxembourgeoise, autrichienne, suisse, monégasque et française à travers l’Agence française de développement, à la mise en œuvre de la politique de l’EFTP. Ces partenaires techniques et financiers (PTF) ont confié le lead de la formulation de l’appui à LuxDev. En amont de la formulation, il a été réalisé le diagnostic des capacités des principales entités en charge de la mise en œuvre de la politique nationale (PN) de l’EFTP.

Le gouvernement burkinabè a élaboré en fin 2017, un plan d’action triennal 2018-2020 de la PN/EFTP. Il s’articule autour de trois programmes visant à améliorer l’accès à l’EFTP (programme 1), en améliorer la qualité (programme 2) et renforcer son pilotage (programme 3).

Le BKF/026 consistera en un appui aux actions les plus pertinentes des trois programmes de ce plan d’action triennal glissant, et qui sont à même de contribuer à l’atteinte des objectifs spécifiques qui y sont déclinés.

Le Document technique et financier de l’appui a été élaboré et validé par les parties prenantes. Après instruction du document par le MAEE, le mandat d’exécution a été délivré à LuxDev en août 2019.

Les grandes orientations de l’appui portent sur :

  • la réalisation d’actions de formation qualifiante et certifiante à forte employabilité et plutôt de courte durée ;
  • l’appui à la décentralisation fonctionnelle et territoriale de la formation professionnelle ; et
  • le développement des partenariats avec le secteur privé.

En termes de modalité de mise en œuvre, il est envisagé une exécution nationale à travers le ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes (MJPEJ) et l’instrument retenu est le compte d’affectation spéciale du trésor (CAST). Ce compte CAST alimentera des comptes ouverts pour le MJPEJ et le Fonds d’Appui à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA). Les ressources seront mises à la disposition des autres acteurs (chambres consulaires et patronat) via le FAFPA à travers des conventions.

Les différents acteurs pilotes vont bénéficier d’importants appuis en matière de renforcement des capacités et seront accompagnés à travers un dispositif d’assistance technique consistant.

Le dispositif d’assistance technique, les expertises perlées, la supervision financière, les audits et évaluations seront gérés en régie par LuxDev pour le compte des PTF.

Le démarrage de l’appui est prévu au quatrième trimestre 2019.

Dernières nouvelles

  • BURKINA FASO - Les formations modulaires courtes, un levier vers l’emploi

    Publié le 13 Mars 2020    Par MICHEL PUJANA   FR

    Dans la perspective de la mise en œuvre des actions de formation prévues dans le cadre de l’appui à la politique sectorielle (APOSE) d’enseignement et de formation techniques et professionnels sur financement du Luxembourg, de l’Agence française de Développement, de l’Autriche, de la Suisse et de Monaco, une visite a été réalisée au Centre de Formation professionnelle de Référence de Ziniaré (CFPRZ) situé à 30 Km de la capitale Ouagadougou. La visite a été effectuée par l’assistance technique de l’APOSE avec la participation d‘une équipe du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA). Elle avait pour objet de s’imprégner des réalités de ce centre et de connaitre ses potentialités actuelles et futures au bénéfice des apprenants et du secteur privé.

    En termes d’offres, le centre propose des formations modulaires qualifiantes de courtes durées visant l’obtention du brevet de qualification professionnelle (BQP) ou le brevet professionnel de technicien (BPT) en vue de s’insérer dans le marché de l’emploi post stage en entreprise vers la fin de leur cursus soit en tant que salarié ou en optant pour l’auto emploi/entrepreneuriat à leur propre compte. Pour leur formation, les jeunes en apprentissage bénéficient de près de 80% de cours pratiques dans les ateliers du centre et en entreprises dans le cadre des stages d’immersion tout en alliant cela aux cours généraux et théoriques sur site dans les ateliers.

    Par ailleurs, les travailleurs des entreprises, des administrations publiques et autres organismes peuvent également accéder aux différents modules de perfectionnement dans le cadre de la formation continue.

    Pour cette année le catalogue de formations propose les filières suivantes tant au niveau de modules courts que du perfectionnement : boulangerie/pâtisserie, électricité bâtiment, électromécanique, électronique industrielle, froid et climatisation, mécanique automobile, cycle motocycle et agricole, mécanique de précision, menuiserie bois, menuiserie métallique, génie civil/construction-maçonnerie, dessin bâtiment, énergie solaire, informatique/TIC.

    A travers le « guichet voucher » mis en place par le FAFPA et qui sera consolidé avec l’appui de l’assistance technique, l’APOSE contribuera à la formation de quelques 400 apprenants avec une attention particulière quant à l’accès et la rétention des jeunes filles/femmes et personnes fragilisées. Cette initiative permettra non seulement de valoriser l’immense potentiel de ce centre par la mutualisation des ressources, mais aussi et surtout, faciliter l’accès à des formations qualifiantes à de nombreux apprenants et ce dans un cadre d’excellence tout en bénéficiant d’une orientation et d’un accompagnement vers l’emploi.

  • BURKINA FASO - Les Partenaires techniques et financiers mutualisent leurs ressources avec 28.3 MEUR pour booster la formation professionnelle

    Publié le 24 Octobre 2019    Par Josaphat MILLOGO   FR

    Le lundi 21 octobre 2019 a eu lieu à Ouagadougou la cérémonie de signature du protocole bilatéral et du protocole de financement commun de l’appui conjoint des Partenaires techniques et financiers à la mise en œuvre de la politique sectorielle d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) au Burkina Faso.

    00_Signature_du_protocole_bilateral__sur_la_formation_professionnelle_par_les_Minsitres_Lenert_et_Kabore.jpg

    Suite à un précédent appui au secteur de la formation professionnelle, mis en œuvre de 2012 à 2018, cinq Partenaires techniques et financiers à savoir, le Luxembourg, l’Agence française de Développement, l’Autriche, la Suisse, et la Principauté de Monaco, se sont engagés dans un nouveau programme pour soutenir la formation professionnelle au Burkina Faso.

    Ces cinq Partenaires s’engagent à mobiliser la somme de 28.3 MEUR sur la période 2019-2024,  pour booster la formation professionnelle au Burkina Faso. La contribution du Luxembourg à ce nouvel appui est de 13 MEUR. Le gouvernement burkinabè contribuera pour sa part avec 13.7 MEUR.

    L’objectif visé par l’appui consiste à améliorer l’accès à l’enseignement et la formation techniques et professionnels, en améliorant la qualité et en renforçant son pilotage.

    Les grandes orientations du programme portent sur :

    • la réalisation d’actions de formation qualifiante et certifiante, à forte employabilité et plutôt de courte durée ;
    • l’appui à la décentralisation fonctionnelle et territoriale de la formation professionnelle ; et
    • le développement des partenariats avec le secteur privé.

    Les différents acteurs impliqués vont ainsi bénéficier d’importants appuis en matière de renforcement des capacités.

    La cérémonie de signature, présidée par Mme Paulette Lenert, Ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire du Luxembourg, et M. Lassané Kaboré, Ministre des Finances du Burkina a également bénéficié de  la participation de nombreuses personnalités dont le Ministre burkinabè en charge de la formation professionnelle, l’Ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg au Burkina Faso, le Directeur général de LuxDev, l’Agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement ainsi que les chefs des Coopérations ou d’agences autrichienne, la française et Suisse.